Road Trip Norvège, du Sørlandet à la Laponie


Nous avons quitté la Suède pour rejoindre la Norvège, enfin! On l’attendait tout particulièrement ce pays! Nous passons la frontière sans nous en rendre compte, quelque part dans la forêt, peu après nous faisons notre première halte, vers un lac, avec une petite plage et son ponton. Ni une ni deux, faisant très, exceptionnellement, chaud nous piquons une tête, premiers moments norvégiens plus qu’appréciés!

 

Frontière Suède-Norvège - Heddal

Notre première étape répertoriée est l’église en bois de Heddal, Heddal Stavkirche. Nous avons longé la côte sud du pays, en évitant intentionnellement la capitale, Oslo, nous n’avions pas envie de nous frotter à une ville . Ainsi, nous arrivons à la petite bourgade de Notodden. Là, sur le côté de la route, hyper accessible (bien signalisé, accessible aux fauteuils et malvoyants, nous avons vu des panneaux en braille) se trouvent l’église en bois, et un petit peu plus haut en continuant le chemin se trouvent des maisons en bois visitables gratuitement! Chouette découverte! L'église de Heddal est considérée comme la plus grande de Norvège, elle fut construite au XIIIème siècle.

On trouvera juste en face un super spot au bord de la rivière, on nous resterons quelques jours.


Après réflexion, nous décidons de ne pas descendre au sud vers le très célèbre Preikstolen et son acolyte Kjeragbolten, ni vers Stavanger, nous préférons filer au nord vers Odda.

Pourquoi? La randonnée du preikstolen est très réputée, nous ne souhaitions pas nous coller à des tas de personnes pour admirer un point de vue en pleine nature. Cela nous faisait aussi faire trop de route selon nous. 

Heddal - Odda

La route entre Heddal et Odda nous offre de superbes panoramas, on commence à comprendre que la Norvège est aussi le pays des tunnels, on les enchaîne encore et encore, avec à la sortie le paysage qui apparaît comme une surprise qui se répète, à chaque fois différente. Plus les kilomètres passent, plus l’émerveillement nous gagne. Sur la route nous faisons un arrêt à la cascade de Lattefossen, il y a du débit! Nous crapahutons sur le versant pour nous en approcher, mais impossible d’arriver jusqu'au sommet. Petite pause sympa et rafraîchissante avec les embruns portés par le vent .

La ville de Odda, se dévoile au détour d’une courbe en bout de lac. Au départ nous nous sommes arrêtés à Odda dans le but de faire la randonnée de Trolltunga.
Mais! En se renseignant un peu sur différents blogs, nous avons vite compris que ce ne serait pas, là encore, notre tasse de thé, déçus, nous décidons de continuer notre route vers les fjords.

 

Pourquoi pas de Trolltunga ?

Le prix : En voiture, le parking est à 50 euros la journée…Aïe! Ça pique! On sait que la Norvège est un pays cher, mais on ne s’attendait pas à payer un tel prix pour faire une rando…

Vous pouvez partir en navette depuis Odda, pour 26 euros.

Si vous êtes motivés et bon marcheur, vous pouvez aussi partir à pied, bien en dessous du parking du départ officiel, ça rallonge franchement mais c’est gratuit! 😊

L’affluence : Là encore, la forte fréquentation du site aura eu raison de nous. Nous avons pu nous rendre compte de cette affluence à Odda, ville étape de tous les marcheurs en partance pour Trolltunga, camping plein et beaucoup de campeurs/van/camping-cars dans la ville.
L’idée de randonner plus ou moins en file indienne pour au final arriver au superbe (on n’en doute pas) point de vue, puis faire la queue pour aller sur le fameux rocher, honnêtement ça nous dépasse… (rappelons que nous sommes un samedi en plein mois de juillet, avec un grand soleil, de nombreux facteurs contribuant à l'affluence)

Les conditions physiques : ce n’est pas une balade dominicale, loin de là, il faut compter a peu près 10heures de marche aller-retour, soit 20 kms et un dénivelé d'environ 900m.
Le site visitnorway explique très bien le niveau de cette randonnée et l’équipement recommandé.

Nous, on ne s’attendait pas à ca, et nous n’étions clairement pas prêt!

De plus, niveau forme physique, pour Marie cela aurait été limite, elle aurait pu le faire mais n’en aurait tiré aucun plaisir. Ne voir que ses chaussures pendant des heures, son champ visuel réduit l'obligeant de n’être focus que sur ses pieds car chemin technique/accidenté, ce n’est pas ce qu’il a de plus fun! Une telle concentration soutenue, c’est fatiguant et très frustrant.

Donc, on ne se met pas la pression, on n’est pas venus là pour souffrir comme disent certains, et on décide de repartir tranquillement vers les fjords!

Odda - Gudvangen

Aaaah Gudvangen...petite déception en ce qui nous concerne, en effet nous avions repéré ce fjord sur un blog dont la photo illustrant l'article parlant de Gudvangen laissait plus que rêveur, or une fois sur place, le paysage du fjord, certes joli, n'a rien à voir avec l'idée que nous nous en faisions, et pour cause après vérifications, nous avons compris! L'auteur de l'article sur Gudvangen a préféré illustré ses propos avec une photo prise aux îles Lofotens... 
A Gudvangen donc, vous pouvez y admirer la cascade de Kjelfossen, prendre le ferry pour partir en croisière sur le fjord et flâner dans les boutiques de souvenirs.

Gudvangen - Flam

La route entre Gudvangen et Flam suit le Naeroyfjord (patrimoine mondial de l'Unesco), c'est superbe! La couleur de l'eau nous impressionne. Ce bleu...waouh! Petite pause à Flam, là aussi, c'est très touristique car c'est une halte des bateaux de croisières. Une petite plage rend la baignade possible pour les plus courageux (l'eau est certes belle mais reste plus que fraîche).

Depuis Flam, on poursuit notre chemin sur la route panoramique "Aurlangvegen", et en effet, on en prend plein les yeux. Petite grimpette en camion sur le flanc du fjord, ça monte sec, jusqu’à un superbe point de vue de Stegastein. Bel aménagement, chouette structure et magnifique fjord!

  

Plateau du Aurland - Borgund (stavkirke)

Après une nuit sur le plateau de Aurland, on poursuit la route sur la Aurlandvegen jusqu'à Borgund. Fini la verdure, place aux rochers et névés! La traversée du plateau et la descente sont superbes, on ne compte plus le nombre d'arrêts photos, pour admirer les cascades et le paysage rocailleux qui contraste tellement avec les versants verdoyants des fljords. 
A Borgund se trouve là aussi une église en bois à étages, celle ci étant considérée comme étant la mieux conservée de Norvège, également construite au XIIIème siècle. Honnêtement, entre les stavkirkes de Heddal et Borgund,  on ne saurait dire laquelle est la plus belle, pour nous, ignares de la constructions en bois, elles se ressemblent beaucoup et sont toutes les deux impressionnantes! Elles nous font penser à des église de contes de fées ou de dessins animés ^^ 
Sachez qu'à proximité de l'église de Borgund se trouve un bâtiment flambant neuf incluant une salle d'exposition, une boutique souvenirs et une cafétéria, le tout est en accès payant, oui, oui même si vous voulez juste jetez un œil à la boutique...

 

Borgund - Parc National du Jostedalsbreen 

On quitte Borgund pour rejoindre le parc national du Jostedalsbreen, comportant de nombreux glaciers. Nous choisissons d'emprunter la route sans ferry ni péage, ça rallonge rudement le trajet mais c'est très joli! On roule en partie sur la route panoramique du Sojnefjellet. Nous dormirons au milieu des mousses et des rochers en compagnie de moutons et de vaches aimant particulièrement lécher notre carrosserie 

 

Pourquoi aller à ce parc national?
Ce parc comporte le plus grand glacier d'Europe continentale, le Jostedalsbreen, d'où son nom. Breen voulant dire glacier.  Ce glacier est énorme, il est possible de s'approcher et de voir plusieurs langues glaciaires à différents endroits, plus ou moins accessibles. De quoi offrir une panoplie de balades et de randonnées pour tous les niveaux. 
La première langue glaciaire que nous verrons est celle du Boyabreen. Très facile d'accès depuis la national 5, on se lancera dans une petite rando sur les versants pour tenter de s'approcher mais le chemin est en cul de sac et la végétation bouche la vue. C'est pas grave il fait un temps superbe, nous trouvons un coin un peu a l'écart du parking au milieu des arbres pour passer la nuit. On reviendra au bord du lac pour admirer le glacier, la couleur du lac et espérer assister à une chute de fragment de glace dans le lac, mais le glacier restera stoïque.

 

Boyabreen - Kjenndalsbreen

Nous restons aux abords de ce mastodonte de Jostalsbreen en remontant vers la petite ville de Loen, on rentre dans une vallée et au bout se trouve le glacier de Kjenndalsbreen. (Il est a côté du glacier de Brikdalsbreen, très réputé, que nous avons choisi d'éviter pour être plus au calme, et moins cher.)
Au bout de la vallée, on trouve une boite et une notice, on doit s'acquitter de 50 nok pour accéder au site, soit 5 euros. Au départ du parking une balade très facile et accessible nous permet d'approcher du glacier, ensuite le sentier se perd dans les cailloux libre à vous de continuer la grimpette pour voua approcher un peu plus. Cependant, plusieurs panneaux mettent en garde de la dangerosité du lieu, chutes de pierres, de glace, éboulis etc. On a beaucoup aimé cette balade, la belle vue sur la glacier, et sur les nombreuses cascades qui jaillissent à proximité. La route dans la vallée pour venir jusqu'à ce glacier est magnifique!! Eau bleu turquoise, montagnes verdoyantes, pics, cabanes rouges, bref un vrai bonheur pour les yeux!

 

 

Kjenndalsbreen - Geirangerfjord

On quitte les glaciers du Jostadl pour rejoindre le fjord de Geiranger. La route regorge de lacs où le ciel s`y contemple, une fois n'est pas coutume, c'est superbe! 
Le Geirangerfjord est une des principales attractions touristiques de la Norvège. Au fond de ce fjord se trouve le village de Geiranger, nous ne lui avons pas trouvé beaucoup d'intérêt en soi. Le fjord est très profond dans ce bras, ce qui rend possible le passage d'énormes bateaux de croisières. Sur les versants, de nombreuses randonnées sont possibles, nous en choisissons une de 6 kms qui nous prendra presque 3h à cause du dénivelé . En haut, nous sommes récompensés par une vue sur le fjord et la fameuse cascade des 7 sœurs.

  

Geiranger - Trollstigen - Atlanterhavsveien

Nous quittons Geiranger pour d'autres spots connus, tels que la route des Trolls/Trollstigen et la route de l'Atlantique/Atlanterhavsveien. Il y a pas mal de route entre ces différentes étapes, nous prenons notre temps pour nous y rendre. L'arrivée au sommet de la route des Trolls se fait sous un brouillard bien épais, et pas seuls...le nombre de véhicules et de cars présents sur ce parking nous impressionne encore. En tout cas, le chemin/passerelle qui mène au point de vue pour voir la route en lacets en contrebas est très bien aménagé. Au bout, on devine un peu la route entre deux nuages un peu moins épais, on décide de redescendre tout de même. Pendant la descente on passe sous les nuages et là on voit le tracé spectaculaire de la route, et ses virages bien serrés! Une fois en bas, on relâche les freins, Sam notre van a chaud!

 

On rejoint la route de l'atlantique à Eide, la partie la plus intéressante est sur les derniers kilomètres. De là part le grand pont qui fait la renommée de la route de l'Atlantique, il y a de nombreux points de vue aménagés pour admirer le pont sous divers angles. Nous sommes un tantinet déçus, on s'attendait a quelque chose de plus spectaculaire, bref nous continuons cette route traversant de nombreuses îles avant de rejoindre le continent.

 

Averoy - Trondheim

Nous dormirons au bout de l'île de Averoy, avec ses rochers tombant dans l'eau, ses mouettes et son joli panorama. Plus loin, lors d'une pause, nous apercevrons des marsouins à Aspoya :)
La station de ski de Oppdal sera notre bivouac d'un soir, en plein été, calme absolu et magnifique vue sur la vallée et le village.
Enfin, après un bon bout de route, nous arrivons à Trondheim, sous une chaleur écrasante. Au programme lessive, déjeuner  et balade dans la ville rapide car le parcmètre n'est pas donné! C'est une ville agréable, avec un chouette mélange d'ancien et de moderne, c'est très réussi!

 

Trondheim - Cercle polaire arctique

Toujours cap au nord, cela nous prend plusieurs jours pour rejoindre le cercle polaire arctique. Nous prenons notre temps. Sur la route, nous passons la frontière du Nord Norge, qui marque le passage des régions du Sud aux régions du Nord, On fait une pause a cette "frontière" on récupère un guide touristique gratuit propre aux régions du Nord et on reprend la route. Notre arrivée au cercle polaire se fait par une journée chaude, drôle de contraste! Sur place on trouve un bâtiment en forme de dôme affichant fièrement ses coordonnées GPS 66"33`N. A l'intérieur se trouve une cafétéria où le steak frites coûte 14 euros et une boutique de souvenirs. A l’extérieur, un paysage lunaire diraient certains, notamment ceux qui n'y sont jamais allés  Ici, pas de matérialisation du parallèle qui fait pourtant rêver, au nom évoquant les expéditions polaires. Mais un paysage de rocailles parsemées d'une multitude d'empilement de pierres donnant un peu de poésie au lieu. Au milieux de ses nombreux cairns on trouve une construction plus massive, rappelant les stupas bouddhistes, façonnées par l'enchevêtrement de pierres portant le nom et la date des voyageurs souhaitant marquer leur passage sur ce lieu impalpable. Une fois cet invisible franchi, à vous le soleil de minuit!

  

Cercle polaire Arctique - Les îles Lofotens

Destination phare de la Norvège, les îles Lofotens! Nous prenons le ferry depuis la ville de Bodo, la traversée dure environ 3 heures, pour un coût d'une centaine d'euros (1 véhicule de moins de 6m et deux adultes)


Nous arrivons tard dans la soirée au débarcadère de Moskenes. Nous filons passer la nuit sur le premier spot que l'on trouvera, sur un parking à A, petit village tout au sud de l'île (village connu pour avoir le nom le plus court du monde ). Au cours d'une petite balade crépusculaire, on entrevoit la beauté et la singularité de ce bout de terre. Les collines en roche sombre tombent directement dans la mer, les séchoirs à poissons et la tourbe sont partout, on à hâte d'être le lendemain.

 

A - plage de Kvalvika

Etant tout au sud de l'île nous remontons vers le Nord, magnifique! On s'arrête après chaque virage tant le paysage nous ravis, il est encore tôt, on se croirait seul au monde :) Le village de Reine encore assoupi respire la plénitude et le charme. Il n'y a pas beaucoup de routes aux Lofotens, ou alors on parle rapidement de chemins, le cadre est superbe, et l'unique axe principal est d'emblée une route panoramique.

  

Nous quittons la façade Est pour la cote Ouest, rejoindre le départ d'une randonné, celui de la plage de Kvalvika. Elle est très connue et pas difficile, ce qui n'est pas évident à trouver aux Lofotens étant donné la géographie escarpée des îles.
Ce site nous a beaucoup aidé: https://www.rando-lofoten.net/fr/
Nous le recommandons vivement, il est possible de trouver le parcours qui vous convient selon les critères de localisation, de durée, de niveaux etc et vous aurez aussi un détail du parcours et de sa topographie.
La plage de Kvalvika n'est accessible qu'à pied, le chemin le plus court prend environ 2h30 aller-retour, impossible de rater le chemin, il suffit de remonter la file de véhicules stationnés sur les accotements juste après Fredvang.
En effet, la plage est belle! Et c'est très gratifiant d'y arriver à pied, par soi même .

  

Les plages des Lofotens

Après la plage de Kvalvika, nous enchaînons les plages, beaucoup plus accessible celles-ci, et autant dire que nous ne nous attendions pas à en voir autant et surtout pas avec le combo: sable blanc/eau turquoise! (Nous ne faisons que peu de recherches sur les prochaines destinations, nous préférons découvrir sur le tas, et là, la surprise fut belle! ) On tombera donc sur la plage de Yttersand, Ramberg et Uttakleiv.

Notre passage aux îles Lofotens est marqué de nombreuses pauses photos, de supers spots en bord de fjord, et d'une nature authentique. Nous avons adorés! Certes les touristes y sont nombreux, normal nous y sommes en plein mois de juillet...mais il a toujours été facile de trouver un coin à l'écart avec aucune "pollution" visuelle.

 

 

L`île de Senja

L'île de Senja est la deuxième plus grande île de Norvège. On entend parler d'elle comme étant plus sauvage, plus authentique et moins touristique que les Lofotens et regroupant les merveilles de la Norvège, bref suffisamment d'attributs pour que nous nous y allions :)
On choisit de traverser l'île d'Est en Ouest et de rejoindre le fjord de Bergs, On remarque de suite l'aspect plus authentique, les routes sont plus rustiques et plus petites, les maisons se font rares et les touristes aussi. En sortie de tunnel, un superbe point de vue, le Bergsbotn utsiktsplattform à l’aménagement très contemporain, nous permet d'admirer le fjord, la nature très présente, et les sommets rocheux. Le soleil arrive, on sent que l'on va se plaire ici!
On se focalise sur la partie Nord-Ouest de l'île. Tout d'abord cap vers la plage de Bovaer. Nous trouverons un coin pour dormir dans une petite baie, nous y resterons 3 jours, à profiter de la mer, manger du chou marin cueilli en bordure de plage et à observer les crabes et les méduses. La belle vie quoi!

  

Après ces jours de "repos" on repart vers les dents du diables/Tungeneset, c'est un enchaînement de pics s'érigeant droit au dessus de la mer, la vue est superbe! On poursuit la route le long des fjords et plages, pour arriver jusqu'à Husoy, tout petit village de pêcheurs relié à l'île par un pont. Le village en lui même n'a rien d'exceptionnel mais la vue depuis la route y menant vaut le coup.
Et voilà notre séjour sur l'île de Senja se termine nous retournons sur le continent pour rejoindre Tromso. L'île de Senja est effectivement bien un lieu sauvage et rustique, c'est ce qui en fait sa beauté, nous avons l'impression d'y avoir vu un condensé des différents types de paysages que l'on trouve en Norvège mais en version un peu réduite. Quoi qu'il en soit nous repartons contents et ressourcées par cette étape :)

 

 

Tromso

Tromso est une des plus grande villes établies au delà du cercle polaire arctique. Lieu privilégié pour voir les aurores boréales et les orques en hiver. Nous, en plein été, nous y avons vu la cathédrale polaire, qui se distingue par son architecture ultra-contemporaine, nous avons flâner vers la marina, qui tire son charme de sa vue sur le pont et de ses restaurants face à l'eau. Globalement, nous avons été déçus de cette ville, vendue comme la "Paris du Nord", on ne comprend pas pourquoi, peut être que de nuit en hiver, les lumières de la ville se reflétant dans la mer cela fait penser aux quais de Seine...En revanche, pour ceux qui aiment et qui ont le budget pour les musées, il y a de quoi faire: une dizaine en comptant musées, muséums, galeries d'art et le jardin botanique. Ce qui en fait un pôle culturel important de la Norvège.
Nous passerons la nuit à l'ouest de l'île, au bord de l'eau une fois de plus, on ne s'en lasse pas! On réalise que nous sommes sur le point de quitter la Norvège, ça nous fait tout drôle 


  

Le lendemain nous roulons cap vers l'Est, nous avons en effet fait le choix de ne pas rouler jusqu'au Cap Nord, et de rejoindre directement la Laponie finlandaise. Nous ferons étape juste avant la frontière, en contrebas de la route principale, en suivant des chemins parfois bien ravinés, nous passerons notre dernière nuit norvégienne au bord  d'un lac, dans un calme juste animé pas le vol des moustiques, une constance par ici...^^

Le soleil de minuit

Qu'est ce que c'est? On l'appelle aussi "jour polaire", ça représente une période de l'année durant laquelle le soleil ne se couche pas, il fait toujours jour. Ce phénomène est très présent au delà des cercles polaires Arctique et Antarctique. Il se produit de Mars à Septembre dans l'hémisphère Nord, et de Septembre à Mars dans l'hémisphère Sud.
Plus on s'approche du pôle, plus les journées s'allongent et la nuit diminue. Nous l'avons bien vu en Norvège, en pleine "nuit", vers 3h du matin, la lumière est bien présente. Dur de ne pas se coucher tard! La lumière est douce et chaude, ça dégage vraiment une belle atmosphère.

 

 

 Pour conclure,

Nous avons passé environ 1 mois en Norvège, nous avions des attentes sur ce pays, tant nous en avions entendus parlés, les récits entendus étaient accompagnées de yeux plein d'étoiles.  On voulait voir ce qu'il en était, et bien nous n'avons pas été déçus, les fjords sont magnifiques, les montagnes abruptes intimident et les glaciers sont imposant avec leur force tranquille qui gronde en sourdine. Des plages dignes de celle de Thailande ! La température et les cocotiers en moins bien sur! Une nature omniprésente et respectée <3

La vie est chère en Norvège, nous la savions, éviter les péages et les ferrys est un vrai case tête! Les tarifs des activités sont en quelque sorte à la hauteur du nombre de touristes, élevés!  Libre à chacun de créer son expérience norvégienne, personnellement  nous faisons à l'économie, mais ce pays nous a enrichi de paysages, de  lumière chaude du soleil de minuit et de bleu! Oui ce bleu turquoise de l'eau, présente partout, restera un de nos souvenirs marquant de ce passage en Norvège :)

Si l'on se prêtait au jeu de la "Norvège en quelques mots", ça donnerait selon nous ceci:
  • tunnels
  • fjords
  • glaciers
  • vaches collantes
  • eaux turquoises
  • trolls
  • péages
  • randonnées


Nos vidéos de la Norvège




Commentaires

  1. Très beau !
    Bonne continuation... Vos photos sont superbes !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je m'applique à essayer d'en faire des belles ^^
      Tu me connais :P

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Les articles que vous aimez le plus

Sam et la motricité renforcée

Voyager à l'étranger avec son véhicule, le Carnet de Passage en Douane

Nouvelle batterie pour Sam

Faire l’entretien de son fourgon à l’étranger

Road Trip Estonie

Road Trip Lettonie, en dehors des sentiers battus

Road Trip Finlande, de la Laponie à Uusimaa

Un mois sur les routes, petit bilan ;)

Préparer un tour du monde...